The Last Family

Jan P. Matuszynski, Pologne, 2016, DCP, version originale polonias sous-titrée français, 123’, 16/16 ans

ME, SA, DI à 18:45

Description

Prodigieux mille-feuille retraçant sur une trentaine d’année le cours mouvementé de la vie du peintre surréaliste polonais Zdzislaw Beksinski, « The Last Family », premier long métrage du prometteur Jan P. Matuszynski, rend compte, grâce notamment à une insertion brillamment traitée des archives laissées par un artiste obsédé par l’enregistrement des moindres faits et gestes de ses proches et de lui-même, de la question de la mémoire et du lien destructeur qui préexiste dans toute famille. La caméra, souvent impertinente et envahissante, filme en plans très serrés des scènes nodales de cette chronique intime, sans pour autant y ajouter la moindre spectacularité, comme si effectivement, le destin des Beksinski, dans sa singularité, se constituait du même caractère nécessaire et dérisoire que chaque roman familial. C'est que, justement, le génie du film est précisément de parvenir à exposer la porosité des existences individuelles et le mélange irréductible de la grande et des petites histoires, pour en tirer une essence unique et un message paradoxalement universel sur la vie de famille, l’exposition en son sein des faiblesses de chacun et la capacité de tous ses membres à atteindre les autres dans leur vulnérabilité, pour le pire et le meilleur – et parfois pour en tirer des chefs-d’œuvre.

 

> Lire la critique de Giuseppe Di Salvatore et voir la conférence de presse du Festival de Locarno sur www.filmexplorer.ch