Proposé par David Collin (RTS-Le Labo) | Entrée libre

Le Labo / Écoute(s) #01

"Aran, une autre histoire de vent" de Jean-Guy Coulange, 2014, 45'

ven. 17 févr.

20:00

Plus d'informations

Présentation



Une soirée autour de Jean-Guy Coulange avec la diffusion dans l'obscurité de l'essai radiophonique "Aran, une autre histoire de vent" & la présentation du livre "Je descends la rue de Siam" (Hippocampe Eds, 2016.)

La radio c’est du cinéma sonore. Le LABO, l’Atelier de création radiophonique de la RTS (Espace 2), et le Bellevaux, cinéma d’art et d’essai de Lausanne, s’associent pour des séances d’écoutes dans le noir. Au programme : documentaires, fictions, short stories et autres créations sonores du LABO. En présence des auteurs et du producteur. Un lieu qui se voudra d’attention, d’échange sur le son, la création et la radio.

Le Labo / Écoute(s) #01

"Aran, une autre histoire de vent" de Jean-Guy Coulange, 2014, 45'

Aran, trois petites îles au large de Galway, battues par l’océan et les vents d’ouest. Depuis la nuit des temps, des gens ont survécu là. Aujourd’hui, on y vit plutôt bien. Les insulaires parlent de deux saisons, l’une pour les touristes, le job, l’autre pour eux, pour leur vie. Sur les traces de Nicolas Bouvier, Robert Flaherty et tant d’autres intrigués bien avant moi par ces minuscules grains dans l’océan, j’ai imaginé ce passage de l’été à l’hiver. J’ai rencontré quelques habitants mais je n’ai pas tout traduit, occupé à écouter cette langue irlandaise mixée parfois de gaélique. Et j’ai tenté de capter cette énergie sonique visitée à mon insu par les fées et le divin. – JGC

Ecriture, prise de son et réalisation : Jean-Guy Coulange

Mixage final : Didier Rossat

Un essai radiophonique pour le LABO,  produit par David Collin

Prix unique à 5.- (Prix de soutien à 15.-)

The Centerpoint #07

Performance en multidiffusion de Eryck Abecassis

ven. 24 févr.

20:30

Plus d'informations

Présentation



The Centerpoint #07

Performance en multidiffusion de Eryck Abecassis

Eryck Abecassis

Eryck Abecassis (FR) est un compositeur qui entreprend son travail dans plusieurs domaines: de la musique d’orchestre à la musique de chambre, de électronique, aux installations urbaines.

Son style se maintenant aux limites de la musique contemporaine, de l’électronique et de la musique noise, avec une grande utilisation du synthétiseur modulaire et de l'ordinateur, à la fois dans le processus d'écriture et comme instruments de musique. Il a écrit de nombreuses bandes sons pour des films, la danse, la télévision et des documentaires.  En 2011, il est nominé pour le programme Cultures France Hors les Murs 2011 - Villa Médicis    

Cycle "De la feuille au film : cinéastes et écrivains" | Entrée libre

Katsuhiro Otomo et Osamu Tezuka

Sélection de courts-métrages, 1964-2013, Japon, vidéo/HD, VOstFR, 93’, 16/16 ans

mar. 28 févr.

20:30

Plus d'informations

Présentation



Cycle "De la feuille au film : cinéastes et écrivains"

Proposé par le Ciné-club au beurre

L’écriture au cinéma ne se résume pas au scénario. Une œuvre cinématographique ne peut pas se réduire à ce qu’en dirait un texte ou un discours sur ce qui se passe à l’écran. Les signes du cinéma ont leur vie propre, dans des chocs d’audio-visuel. Les signes de l’écriture dans le choc silencieux et aveugle des mots. Les deux régimes semblent exister sur deux plans inconciliables. Et pourtant, des écrivains, maîtres de leur art, ont tenté de créer du cinéma, non pas en adaptant à la lettre un propre scénario, mais en transposant leur esthétique sur le matériau du film. Ou réciproquement : c’est que le cinéma nous montre bien d’abord des images en mouvement et les mots renvoie à des images, même si ce n’est que dans un premier temps. En 6 séances et 10 auteurs, nous verrons des artistes reconnus dans ces deux mediums découvrir une forme unique du 7ème art : un terrain où la page et la pellicule deviennent la même surface sensible. Ou comment rendre au mot la valeur de mille images.

Katsuhiro Otomo et Osamu Tezuka

Sélection de courts-métrages, 1964-2013, Japon, vidéo/HD, VO japonaise ST français, 93’, 16/16 ans

Dans le monde du manga, les noms de Osamu Tezuka et Katsuhiro Otomo sont parmi les plus célèbres. Et pour cause, le premier passe pour le père de sa forme moderne, la forme que nous connaissons. Auteur prolifique et touche-à-tout, Tezuka est une référence essentielle à l’art de la BD nipponne. De son côté, Otomo est un auteur qui prend son temps. Mais cette minutie a abouti à des œuvres incontournables, parmi lesquelles "Akira" bien sûr, véritable institution culturelle et esthétique du 20ème siècle. Il n’était pas étonnant que ces deux génies se soient intéressés au 7ème art. Tezuka a produit et réalisé de nombreux courts. Otomo, beaucoup moins, totalisant à peine 5 heures d’animation au long de sa carrière. Cependant, les deux artistes ont éprouvé et expérimenté sur le film comme de véritables cinéastes : leur obsession avec la machinisation de l’univers humain a trouvé, dans la machine même de la caméra, l’outil adéquat à leurs fantasmes immobilisés sur la planche. Nous présenterons l’intégralité des courts d’Otomo et 5 œuvres de Tezuka.    

Proposé par David Collin (RTS-Le Labo) | Entrée libre

Le Labo / écoute(s) #02

"Le Corps qui sait", une création de Vanessa Langer & Caroline Parietti, 60'

ven. 03 mars

20:00

Plus d'informations

Présentation



La radio c’est du cinéma sonore. Le LABO, l’Atelier de création radiophonique de la RTS (Espace 2), et le Cinéma Bellevaux, cinéma d’art et d’essai de Lausanne, s’associent pour des séances d’écoutes dans le noir. Au programme : documentaires, fictions, short stories et autres créations sonores du LABO. En présence des auteurs et du producteur. Un lieu qui se voudra d’attention, d’échange sur le son, la création et la radio.

Le Labo / Écoute(s) #02

"Le Corps qui sait", une création de Vanessa Langer & Caroline Parietti, 60'

LE CORPS QUI SAIT

Une exploration sonore de l'expérience de l'accouchement physiologique.

Co-production entre les associations hors-champ (CH), Les Obliques (FR) et Le Labo (Espace 2, RTS). Avec le soutien des fondations Emilie Gourd & Prévention santé.

 

Du noir, quelques voix, le temps de suivre le courant – tout en vagues – d’une expérience, celle d’une naissance. Des femmes ont vécu l’enfantement non-médicalisé, avec ou sans sage-femme. D’autres s’y préparent, dans leurs langues. Poésies et chimie, les corps tremblent et soupirent et c’est avec le son, le souffle parfois, que l’on raconte aussi. Immersion sonore au rythme du corps, celui qui sait ce qui se passe, celui qui fait, quand il lui est laissé l’espace et le temps.

Proposé par Roxane Varone et Barbara Polla | Entrée libre

Ma Chair Médecine

Lectures poétiques libres

sam. 18 mars

19:00

Plus d'informations

Présentation



Avec la participation exceptionnelle de Tatyana Franck, directrice du Musée de l’Elysée, de Frank Smith, écrivain, cinéaste, et du groupe ESPERIMENTOQUADRO

Organisation : Roxane Varone (roxane.varone@gmail.com) et Barbara Polla (barbara.s.polla@gmail.com) (envoyer un mail pour proposer une lecture)

Lecteurs, entre autres : Laura Barbolini, Chiara Bertini, Dr. Pierre Desclouds, Virginie Stettler, Victoria Salati, Marie de Riedmatten, ...

Entrée libre à tout heure, venez écouter, partager, lire... Buffet offert dès 21:00

Ma Chair Médecine

Lectures poétiques libres – le corps, la médecine, la maladie, la chair, l’addiction, de Bulgakov à Maylis de Kerangal...

Image © Rita Natarova / ESPERIMENTOQUADRO

« Un corps. Et la poésie dedans. Et inversement. Et inversement dedans dehors. Et inversement dehors dedans. Et comment un corps ? Qu’est-ce ça veut dire, avoir un corps ? Et comment il agit, un corps ? Et que peut-il, un corps ? Corps qui peut, corps qui bouge, corps qui rythme, et corps qui erre, comment ? Mobile, nomade selon quelles migrations et en ligne pour quels projets ? Et inversement : corps nomade selon quelle ligne et en migrations pour quels projets ? Des os et de la viande, comment ils agissent ? Des os et de la viande et le pouvoir en place, comment ? Le pouvoir qui cherche toujours à fixer, à incarcérer, à dominer, et le pouvoir qui se dissémine, comment ? Et la poésie là-dedans ? Qu’est-ce que la poésie ? Dans quels cas la poésie et sous quelles conditions ? »

 (Frank Smith, 2017, http://franksmith.fr/)