Soirée Syphon incisif

Soirée de deux lectures performées, 60' Le Cran littéraire #34

Entrée à 5.- (prix de soutien à 15.-)

Vendredi 15 novembre à 20:00

Description

Liquéfaction

Alain Freudiger (édition Hélice Hélas)
Performance de l’auteur

 

«Liquéfaction» est autant un récit de l’inondation générale, de la «société liquide», qu’une réflexion sur la narration. Alain Freudiger livre ici un récit musical et sonore, érudit, entre la farce et l’essai philosophique, éclectique sans jamais se perdre. Chaque partie correspond à une gradation, à une montée en intensité et à un flux narratif: le bain, le fleuve, la mer, le naufrage. À la suite du protagoniste, l’on s’y trempe, l’on est ballotté, l’on chevauche, l’on parcourt, l’on erre et puis l’on pâtit et l’on patiente. L’autofictif cède le pas à l’aventure, au comique et à l’érotisme, qui lui-même mène à l’apocalyptique, au tragique, si ce n’est à l’initiatique.

 

La même nuit, le même meurtre

Jacques Roman (édition d'en bas)
Performance de l’auteur

 

Jacques Roman est un timonier. Sa barque l’a mené de Dieulefit, dans la Drôme (F), où il est né en juillet 1948, jusqu’à Lausanne, où elle est au mouillage depuis 1970. Au mât des arts – comme acteur, metteur en scène ou écrivain (encore qu’il préfère qu’on dise écrivant) – il tient son poste de vigie avec une indéfectible passion. Il se veut voix. Et les paroles qu’il nous donne en partage, qu’elles soient les siennes ou celles des autres, sont autant de falots qui nous guident au coeur de la tempête. Dans «La même nuit, le même meurtre», Jacques Roman, dédiant son récit à son frère disparu, redonne au mythe sa chair, le portant sur la scène de parole, l’éclairant afin de nous en rendre toute l’actualité tragique.